Comment bien choisir une prévoyance individuelle ?

 

La prévoyance individuelle est un contrat d’assurance souscrit à titre personnel afin de compléter les aides de la Sécurité Sociale. La prévoyance individuelle est répartie en trois catégories : invalidité permanente, décès et incapacité temporaire de travailler suite à un accident ou une maladie.

La prévoyance se définit par un moyen de sécuriser vos revenus ainsi que votre patrimoine afin de vous garantir un niveau de vie similaire en cas d’accident de la vie.

La prévoyance individuelle et les salariés

Une entreprise peut proposer un contrat de prévoyance à ses salariés. Selon les garanties offertes et vos besoins par rapport à votre situation personnelle, vous pouvez souscrire à un contrat de prévoyance privé pour compléter la couverture proposée par votre entreprise.

Il existe différents types de prévoyance individuelle :

  • Prévoyance famille
  • Prévoyance TNS
  • Prévoyance auto-entrepreneur

Quand souscrire une prévoyance individuelle ?

Vous pouvez souscrire à une prévoyance individuelle :

  • En cas d’absence de prévoyance collective
  • Pour compléter une prévoyance collective
  • En cas de départ à la retraite

Bien choisir sa prévoyance individuelle :

Afin de bien choisir votre prévoyance individuelle, vous devez prendre en considération certains éléments importants tels que :

  • Faire une évaluation du taux d’invalidité selon le barème professionnel
  • Analyser le mode de calcul sur le taux d’indemnisation de la rente en cas d’invalidité temporaire
  • Le contrat doit pouvoir être résilié à tout moment sans préavis ou date d’échéance
  • Un faible seuil d’intervention en invalidité partielle
  • Etre sûr que le contrat est valide en cas de décès à un âge plus avancé
  • Opter pour des contrats de prévoyance avec une couverture allant jusqu’à l’âge de 67 ans au lieu de 65 ans
  • Identifier vos besoins, les garanties déjà souscrites et votre capacité financière
  • Bien comprendre les clauses avant de passer à la signature du contrat
  • Opter pour un contrat qui correspond à votre profil (âge, mode de vie, sexe, état de santé…)
  • Identifier l’étendue des exclusions (ni trop nombreuses ni trop étendues)