Tarifs et contrats : quel avenir pour la mutuelle senior en 2017 ?

 

En 2017, les tarifs des assurances santé pourront être revus à la hausse. Des changements dus à la réforme des mutuelles conduite par Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Les contrats individuels et collectifs connaitront une hausse moyenne de 2 à 5 %. Une mauvaise nouvelle pour les seniors qui auront à débourser plus pour bénéficier d’une couverture santé optimale. Les contrats de base indiquent des tarifs bien plus élevés que les contrats collectifs. Quel avenir pour la mutuelle senior ? Quels changements prévoir ?

L’effet de la mutuelle d’entreprise obligatoire

La mutuelle d’entreprise obligatoire a pris effet le 1er janvier 2016. Depuis, toutes les entreprises devaient proposer une assurance à leurs employés, en payant au moins 50% de la cotisation. Ce dispositif a créé des avis mitigés : certains employeurs ont mis à la disposition de leurs salariés des contrats collectifs très complets, tandis que d’autres ne proposaient que le strict minimum, avec des garanties minimes. Mais là n’est pas le souci. Si cette obligation semble adhérer au bien-être des employés, elle ne concerne pas les seniors.

Les assureurs ont vu que les contrats collectifs étaient plus rentables et avaient alors décidé d’augmenter les tarifs des contrats de base. Ils sont ensuite arrivés à la conclusion que les options et les surcomplémentaires santé pouvaient aussi leur faire gagner des parts de marché. Les grilles de passage vont, par conséquent, augmenter à compter du 1er mai 2017. Exemple : de 23 euros à 25 euros de la consultation chez le médecin généraliste.

Les grands oubliés de cette réforme

L’avenir de la mutuelle senior est incertain pour 2017. Comme ils sont les grands oubliés de cette réforme, les seniors auront à cotiser plus pour leur complémentaire santé. C’est le cas pour toutes les personnes qui sont à la retraite avant cette année-ci. En revanche, les seniors actifs pourront continuer à profiter de leur mutuelle santé d’entreprise sans aucune limitation de durée. Seul désagrément, ils auront à payer plus cher les impôts. Il est à rappeler que les cotisations des employeurs sont incluses dans les revenus à déclarer.

Les changements pour 2017

À compter du 1er janvier 2017, les seniors peuvent bénéficier de contrats d’assurance complémentaire santé labellisés. Selon l’article 33 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016, un label identifiant s’applique aux contrats de complémentaires santé destinés aux personnes ayant 65 ans ou plus. Prix peu élevé, trois niveaux de garanties définies, tarifs encadrés… les avantages de ce contrat labellisé sont nombreux.

Les offres sont formulées en fonction des besoins des seniors, comme l’hospitalisation, l’optique, les prothèses dentaires et les prothèses auditives. Le but est de permettre aux personnes âgées de profiter d’une couverture santé optimale. À savoir que le contrat labellisé n’est pas obligatoire et que le senior peut conserver sa complémentaire santé, si elle lui correspond.

L’importance d’une mutuelle quand on est senior

Les seniors ont des besoins particuliers. Avec l’âge, les dépenses en santé augmentent : consultations chez le médecin, équipements auditifs ou dentaires, hospitalisation, vaccins, médecines douces, cures thermales… Pour être bien protégé sans se ruiner, il est indispensable de souscrire une mutuelle santé.

Avant de prendre une décision, demandez toujours conseil à votre assureur. Parlez-lui de vos habitudes et de vos besoins pour qu’il puisse vous guider vers le contrat d’assurance le mieux adapté à votre situation. Pensez surtout à vous assurer d’une protection suffisante pour l’hôpital. Enfin, n’hésitez pas à comparer les différentes offres pour trouver la meilleure.